Skip navigation

Enseignement supérieur & Recherche aux Pays-Bas

Un système binaire : des établissements de recherche scientifique et des établissements de sciences appliquées

Les Pays-Bas connaissent un système binaire en matière d'enseignement supérieur, qui se compose d'enseignement supérieur professionnel et d'enseignement universitaire. L'enseignement supérieur professionnel (en néerlandais hoger beroepsonderwijs ou HBO ) est proposé par des écoles de sciences appliquées et a pour objectif d'acquérir des compétences professionnelles et est sanctionné par un diplôme comparable à une licence professionnelle en France. Aussi, le rapport entre l'université et l'école supérieure professionnelle aux Pays-Bas n'est-il pas comparable au rapport qui peut exister en France entre les universités et les grandes écoles.

L'enseignement universitaire (en néerlandais wetenschappelijk onderwijs ou WO) est dispensé dans les 14 établissements de recherche universitaire que compte le pays. Ceux-ci combinent l'enseignement proprement dit et la recherche scientifique, tout en accordant une grande importance aux liens qui existent entre ces deux pôles. Les formations au sein d'un établissement de recherche scientifique ont lieu dans le cadre de disciplines académiques et préparent les étudiants à poursuivre une carrière universitaire ou professionnelle.

Accès aux études supérieures universitaires

En général, l'accès à l'enseignement universitaire nécessite une formation préparatoire à l'enseignement universitaire, sanctionnée du diplôme VWO ou son équivalent international. Certains cursus (p.ex. arts) exigent parfois des qualifications complémentaires. Pour les programmes d'études en anglais, l'étudiant doit faire preuve d'un niveau de maîtrise de la langue anglaise en passant un test de langue, la plupart du temps TOEFL ou IELTS. Certaines formations recontrent un grand nombre de personnes souhaitant commencer les études dans ce domaine et peuvent instaurer une limite aux places disponibles, le soi-disant numerus fixus. Ceci est notamment le cas pour les études de médecine et dentaire. Dans le cas où de tels quotas existent, les universités sont libres de sélectionner les étudiants (jusqu'à 50% des places disponibles) sur la base de leurs résultats en éduction secondaire, de concours d'entrée, etc.

Les places restantes sont attibuées au niveau national par un tirage au sort.

L'accès aux programmes de master nécessite en général un diplôme Bachelor.

Le Réseau franco - néerlandais

Il y a des contacts  intensifs  entre les universités et grandes écoles françaises et leur homologues néerlandaises. Le Réseau franco-néerlandais – la Frans-Nederlandse Academie – (RFN/FNA) a été fondé avec l'objectif de  promouvoir  et de renforcer la coopération entre les institutions de l'enseignement supérieur et de la recherche dans ces deux pays, ceci dans le contexte européen défini par le processus de Bologne. C'est une organisation binationale à but non lucratif, principalement financé par les ministères de l' Éducation et des A ffaires étrangères  des  deux pays partenaires. Le RFN/FNA initie, informe, organise, coordonne et réunit. L'accent porte toujours sur l'échange d'informations, de connaissances et de contacts. Ceci se traduit par des rencontres personnelles, des réunions interactives, des parcours de recherche, d'études ou de stages, ainsi que par le soutien à la mobilité des enseignants chercheurs. Le RFN/FNA porte également une attention particulière à la langue et la culture française et néerlandaise, deux instruments indispensables à une meilleure compréhension mutuelle. En savoir plus: www.frnl.eu