Skip navigation

La langue néerlandaise

Le néerlandais est la langue maternelle de quelque 22 millions de personnes aux Pays-Bas et en Belgique. Dans le nord de la France, quelques dizaines de milliers de personnes comprennent ou parlent encore un dialecte flamand.

Aux Antilles néerlandaises et à Aruba, qui font partie du royaume des Pays-Bas, et dans l’ancienne colonie néerlandaise du Suriname, le néerlandais est encore largement utilisé par les pouvoirs publics et dans l’enseignement. Du fait des liens historiques entre les Pays-Bas et l’Indonésie, leur ancienne colonie, le néerlandais y est encore utilisé, surtout par les juristes et les historiens. L’afrikaans, une des langues de l’Afrique du Sud, est dérivé du néerlandais. Le néerlandais a également eu une influence sur d’autres langues, en particulier dans le domaine de la navigation, des travaux de génie hydraulique et de l’agriculture.

Le néerlandais est enseigné dans quelque 250 universités de par le monde. Dans la partie francophone de la Belgique, le nord de la France et en Allemagne, les collégiens sont nombreux à choisir le néerlandais comme seconde langue. En 1980, les Pays-Bas et la Flandre ont créé une organisation – la Nederlandse Taalunie (Union de la langue néerlandaise) – qui s’attache à promouvoir le néerlandais dans le monde et à élaborer des règles en matière d’orthographe et de grammaire.

À côté du néerlandais, le frison – une autre langue germanique apparentée à l’anglais et aux langues scandinaves – reste vivant en Frise, une province du nord des Pays-Bas, où il est la langue maternelle d’environ 400 000 personnes. Si le frison est une langue reconnue, le néerlandais est la langue de base de l’enseignement, en Frise comme dans l’ensemble du pays.

Consultez aussi