Skip navigation

Les ambassades et consulats des Pays-Bas - Que font-ils?

Les Pays-Bas sont représentés dans le monde entier, par des ambassades, des consulats et des représentations permanentes auprès des organisations internationales, qui sont les yeux, les oreilles et la voix des Pays-Bas à l'étranger. Les ambassades et les consulats constituent les postes bilatéraux : ils défendent non seulement les intérêts des Pays-Bas à l'étranger, mais aussi ceux des ressortissants néerlandais qui résident où qui voyagent à l'étranger. De plus, les ambassades jouent un réle important dans le domaine de la coopération au développement et des relations publiques et culturelles. Les consulats sont subordonnés aux ambassades et ont des activités plus spécifiques.
Les activités du réseau de postes sont coordonnées par le ministère des Affaires étrangères à La Haye. Ces pages expose les activités des ambassades et des consulats des Pays-Bas à l'étranger.

Pourquoi des ambassades et des consulats?

Convaincus que la coopération internationale est la clé du maintien de la paix et de la promotion de la sécurité, du bien-être et de la justice dans le monde, les Pays-Bas se doivent de mener une politique étrangère active. De plus, la défense des intérêts néerlandais à l'étranger, au sens le plus large du terme, doit être efficace : les postes doivent être bien répartis dans le monde entier, avec des représentations permanentes auprès des organisations internationales et des ambassades qui, là où cela est nécessaire, sont assistées par des consulats. Les tâches, la composition et la taille du poste sont fonction du pays et de la région où se trouve le poste.

Ambassades et consulats : des postes bilatéraux

On appelle postes bilatéraux les ambassades et les consulats, qui entretiennent les relations entre les Pays-Bas et un autre pays. Les principales tâches de ces représentations sont :

  1. les activités politiques
  2. les activités économiques
  3. la coopération au développement
  4. les activités consulaires
  5. les relations publiques et culturelles

Les ambassades peuvent être amenées à exercer toutes ces activités. Les postes consulaires ne sont chargés que des activités économiques et commerciales, des tâches consulaires et, dans certains cas, des relations publiques et culturelles.

Nombre de postes en 2006

Ambassades 110
Bureaux d'ambassade (Servie-Montenegro, Ramallah, Kabul) 3
Représentations permanentes 15
Consulats de carrière 27
Consuls honoraires 360 environ

1. Activités politiques

Ces activités comprennent notamment le suivi et l'analyse de la politique intérieure et de la politique étrangère du pays concerné et la relation entre les deux. De plus, les postes établissent des rapports sur tout développement qui a une importance directe ou indirecte pour les Pays-Bas. La fréquence et le poids des rapports sont notamment fonction de l'importance politique et économique du pays pour les Pays-Bas et de la position qu'il occupe dans la région. Les rapports peuvent avoir trait à des questions de sécurité, à la situation économique ou aux droits de l'homme, de même qu'à des questions touchant à l'environnement. En outre, les postes expliquent la politique des Pays-Bas et participent aux négociations multilatérales. Il se peut aussi qu'ils doivent déployer des activités dans le contexte de la mise en œuvre de mesures internationales de maintien de la paix et de la sécurité auxquelles les Pays-Bas participent.

Union européenne

Il convient de mentionner la coopération particulière entre les postes dans les États membres de l'Union européenne. Dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), les postes néerlandais dans l'UE entretiennent des contacts intensifs entre eux et harmonisent leurs positions et leur politique.

2. Activités économiques

La deuxième tâche principale des postes est la défense des intérêts économiques : dans ce contexte, les postes coopèrent avec la direction générale des Relations économiques extérieures (BEB) et le Service d'information économique (EVD) du ministère des Affaires économiques. La politique économique doit promouvoir la compétitivité des entreprises néerlandaises à l'étranger. Les postes servent d'instruments pour améliorer la compétitivité des Pays-Bas et promouvoir les échanges dans le pays concerné. Le poste fait donc des rapports sur le climat d'investissement, la politique commerciale, la politique économique et les développements dans les segments du marché du pays en question qui intéressent les exportations néerlandaises.

Entreprises

Les postes jouent un réle important dans la défense des intérêts des entreprises individuelles. Les entreprises font souvent appel à eux pour résoudre des problèmes concrets auxquels elles se trouvent confrontées. Une autre tâche importante des postes est le soutien des activités promotionnelles, telles que les missions et les contacts commerciaux.

Environnement

Des activités sont aussi déployées dans le domaine de l'environnement, et ce en étroite collaboration avec le ministère du Logement, de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement (VROM). Il s'agit principalement de la mise en place d'une politique internationale de l'environnement, ce qui demande une bonne préparation et une concertation avec les autres pays, activités dans lesquelles les ambassades ont un réle important à jouer.

3. Coopération au développement

Dans les pays bénéficiaires les postes contribuent largement à la mise en place et à l'exécution d'activités dans le domaine de la coopération au développement.

Plan annuel

L'ambassade participe étroitement à la formulation d'une approche globale du développement qui est élaborée dans un plan pluriannuel pour la région ou le pays. Cette politique est ensuite ajustée dans les plans annuels. Les Pays-Bas mènent avec le pays concerné, par l'intermédiaire des postes, un dialogue politique sur le développement au sens le plus large du terme.

Exécution des projets

Les postes se trouvant dans une position privilégiée pour mobiliser notamment la capacité et l'expertise locales, les ambassades jouent un réle important dans l'exécution des projets. Le fait qu'elles puissent juger directement des circonstances sur place est très important pour pouvoir déterminer le meilleur canal de financement (pouvoirs publics ou organisations privées) des activités prévues. Ce sont les ambassades qui identifient en première ligne les activités susceptibles d'être financées par les Pays-Bas ; ce sont elles qui se forgent une première idée des aspects politiques, techniques et financiers, qu'elles traduisent en termes concrets pour le ministère. Une fois les activités décidées, c'est aussi le poste qui est le premier responsable du suivi de la mise en œuvre.

4. Activités consulaires

Les activités consulaires consistent à protéger et à défendre les intérêts des Néerlandais à l'étranger, qu'il s'agisse de personnes qui se sont installées dans le ressort du poste ou de personnes qui résident temporairement à l'étranger, par exemple pour affaires ou pour des vacances. Le consulat délivre des passeports, effectue des recherches de nationalité, dresse des actes d'état civil, délivre des attestations, transmet des pièces judiciaires, légalise des documents, rend visite aux ressortissants néerlandais incarcérés et veille au respect de leurs droits, veille à informer les familles en cas d'accident, d'admission à l'hépital ou de décès, conseille sur les procédures à suivre et entretient des contacts avec les autorités locales dans la recherche des personnes portées disparues.

Demandes de visa

Le traitement des demandes de visa constitue une tâche particulière. La suppression de l'obligation de visa pour certains pays d'Europe centrale a certes allégé quelque peu le travail des postes dans ce domaine. En revanche, l'introduction du visa autocollant Schengen et le renforcement qui en résulte du contréle de sa délivrance a accru la charge de travail. Les ambassades des pays de l'espace Schengen (Belgique, Allemagne, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Autriche, Portugal et Espagne) collaborent étroitement à la mise en œuvre de la politique en matière de visa. C'est ainsi que des règles ont été définies pour déterminer auprès de quelle ambassade une personne doit introduire une demande de visa si elle veut se rendre en visite dans plusieurs pays Schengen. De plus, si un pays Schengen ne dispose pas d'une ambassade ou d'un consulat dans un pays donné, un autre pays Schengen, qui est, lui, représenté, peut délivrer un visa à sa place.

Demandes d'asile

Une des tâches des postes qui connaît une croissance explosive est celle qui consiste à mener des enquêtes dans le pays d'origine des étrangers qui ont demandé asile aux Pays-Bas. Pour les procédures de demande d'asile, il est indispensable de recueillir des informations et de les vérifier soigneusement ; c'est la tâche des postes. De plus, des informations sont fournies sur la situation générale dans le pays d'origine. Dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine et l'abus croissant des demandes d'asile, on met de plus en plus l'accent sur la coopération entre les postes dans le domaine de la lutte contre la traite des êtres humains, du suivi et de l'enregistrement des flux de demandeurs d'asile et de l'expulsion des demandeurs d'asile déboutés.

5. Relations publiques et culturelles (pcz)

Les postes sont chargés de défendre les intérêts de la coopération culturelle avec le pays où ils sont établis et de l'information à l'étranger sur les Pays-Bas, en étroite collaboration avec les instances compétentes aux Pays-Bas.

Information

La fonction de relations publiques et culturelles comprend notamment l'information sur les Pays-Bas en vue de susciter l'intérêt et de constituer une ° clientèle é pour les Pays-Bas. Cette information comprend la présentation générale des Pays-Bas et de la société néerlandaise. L'information sur les Pays-Bas fournie par le poste sert aussi d'instrument pour la promotion des exportations de biens, de services et de savoirs, pour l'encouragement des investissements, de l'organisation de congrès et de manifestations et pour la promotion du tourisme aux Pays-Bas.

Relations avec la presse

Le poste entretient aussi des contacts avec la presse locale afin d'assurer auprès des médias une couverture correcte de la position et de la politique des Pays-Bas, ainsi que des efforts, notamment militaires, déployés par les Pays-Bas (par exemple, la participation à des opérations de maintien de la paix), de stimuler les publications sur les Pays-Bas, de prévenir la diffusion d'informations ou de conceptions erronées sur les Pays-Bas et – le cas échéant – d'y remédier. Dans la mesure où cela est souhaitable et nécessaire, le poste encadre les visites de journalistes néerlandais et entretient des contacts étroits avec les correspondants néerlandais. En outre, le poste s'occupe de la couverture médiatique des visites de personnalités néerlandaises dans le pays.

Réseau consulaire

Les consulats relèvent d'une ambassade et assurent la ramification de la présence néerlandaise dans une certaine région. Ils effectuent des tâches consulaires, économiques et culturelles.

Consul de carrière ou honoraire

Il existe deux sortes de consuls des Pays-Bas, les consuls de carrière et les consuls honoraires. Le consul de carrière est un agent du ministère des Affaires étrangères, alors que le consul honoraire qui, dans la plupart des cas n'est pas néerlandais, est recruté sur place. La plupart des consuls honoraires parlent anglais, français, allemand et/ou espagnol ; plus d'un tiers d'entre eux parlent aussi le néerlandais. Le consul honoraire n'est pas salarié, il est indemnisé de ses frais. ² quelques exceptions près (délivrance de passeports et, dans le cadre de Schengen, délivrance de visas), les consuls honoraires peuvent avoir les mêmes compétences que les consuls de carrière.

Réseau de postes en Europe

Le réseau de postes en Europe comprend 30 ambassades, auxquelles s'ajoutent les consulats de leur ressort.

Union européenne

Les progrès de l'intégration européenne semblent éroder petit à petit le réle des ambassades et des consulats des Pays-Bas, les postes bilatéraux, dans les divers États membres de l'UE. Pourtant, il n'en est rien : le besoin et l'importance d'une capacité d'analyse politique suffisante dans les postes bilatéraux restent grands. Si cette capacité fait défaut ou si elle est insuffisante, les rapports politiques perdront de leur consistance. De plus, en cas de réduction de capacité, les postes de l'UE ne seront pas suffisamment en mesure d'expliquer la politique des Pays-Bas et, le cas échéant, de la faire accepter, non seulement au niveau politique, mais aussi au niveau administratif.

Élargissement de l'UE

Les travaux préparatoires au niveau bilatéral, juste avant la prise de décision au niveau multilatéral, gagnent encore en importance du fait de l'élargissement de l'Union européenne. Le besoin ne fait que croître de connaître la position des États membres pour la prise de décision à Bruxelles sur un grand nombre de sujets, sur l'exécution des décisions de la Communauté et sur le contréle de cette exécution dans les États membres. Cela alourdira les tâches des postes bilatéraux, qui devront accorder une plus grande attention à la collecte d'informations, aux activités de lobby et à la préparation d'une position commune. Des contacts récents avec l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni confirment la conception des Pays-Bas selon laquelle le réle des postes, tant dans les capitales des États membres de l'UE que dans les pays candidats à l'adhésion, prendra plus d'importance, certainement dans les dix années à venir.

Europe centrale et orientale

Les développements politiques de ces dernières années ont débouché sur la création d'un grand nombre de nouveaux États en Europe centrale et orientale. En vue d'établir des relations avec ces pays, les Pays-Bas ont ouvert des ambassades et des représentations consulaires dans divers États de l'Europe centrale et orientale.

Le personnel des postes

Le personnel des postes à l'étranger est en général composé de fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères. En raison de l'internationalisation croissante des domaines d'action politique dans d'autres ministères, on a assisté depuis quelques années à une augmentation considérable du nombre de personnels administratifs et techniques détachés dans les postes. En plus des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères, un grand nombre de postes ont aussi des fonctionnaires du ministère de la Défense (attachés militaires), des Affaires économiques (attachés aux affaires économiques), de l'Agriculture (attachés à l'agriculture) et des Affaires sociales (attachés aux affaires sociales).

Chef de poste

Les représentations des Pays-Bas à l'étranger sont dirigées par un chef de poste. Selon le type de représentation, cette fonction est remplie par un ambassadeur, un chargé d'affaires, permanent ou temporaire, un consul général ou un consul. L'ambassade est dirigée par un ambassadeur, le consulat général par un consul général et le consulat par un consul. Lorsque l'ambassadeur est absent, son remplaçant devient chargé d'affaires temporaire. Certains postes sont, pour des raisons diverses, dirigés par des chargés d'affaires permanents.

Rangs et titres

Les agents diplomatiques sont désignés par un titre qui permet à l'État d'accueil de les reconnaître comme tels. Un titre doit être représentatif de l'image des Pays-Bas dans le pays d'accueil. De plus, il doit refléter l'importance de l'ambassade en termes d'effectifs. Les titres usuels dans les relations diplomatiques sont les suivants :

  • ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire
  • chargé d'affaires, ou chargé d'affaires temporaire
  • conseiller d'ambassade
  • premier secrétaire d'ambassade
  • deuxième secrétaire d'ambassade
  • troisième secrétaire d'ambassade
  • consul général
  • consul
  • vice-consul
  • attaché
  • chancelier